Les équipes des 6 pays participeront au concours
LIEU DE TENUE
Terskol, République de Kabardino-Balkarie


Information sur le concours "Cercle d'Elbrous"
COMPOSITION D'EQUIPE (JUSQU'AUX 18 HOMMES)
Elément – 12 personnes
Groupes d'entraîneurs – 6 personnes




ETAPES

I. Missions spéciales accomplies sur les installations de la base d'instruction du centre

1. Escalade individuelle sur le mur d'escalade
2. Escalade en cordées sur le mur d'escalade
3. Piste d'obstacle montagneux
4. Tir dans les montagnes

II. Marche dans les conditions de haute montagne.

5. Passage d'un cours d'eau suspendu.
6. Passage d'un cours d'eau par un rondin
7. Orientation dans les montagnes.
8. Franchissement d'une zone rocheuse.
9. Franchissement d'une zone de glace.
10. Descente d'hélicoptère Mi-8 et une marche forcée.
11. Transportation d'un blesse.
12. Franchissement d'une zone de glace.

III. Ascension de l'Elbrus (5 642 m)

13. Marche forcée avec l'armement et matériel sur la route assignée
14. Ascension de l'Elbrus




MATERIEL
Matériel de montagne et l'armement.

1. ASCENSION INDIVIDUELLE DE LE MUR D'ESCALADE
La compétition de vitesse sur un mur de 15 m sans équipement qui simplifie l'escalade.

2. ASCENSION DE LE MUR D'ESCALADE EN CORDEES
– la première cordée franchit l'itinéraire préparé jusqu'à la hauteur de 15 m (lieu d'organisation d'une station)
– l'ascension du second participant par la rampe ou l'escalade
– remplacement du leader et passage vers la seconde station
– descente par la corde

3. PISTE D'OBSTACLES MOTAGNEUX
La piste est organisée sur une pente de longueur de 300-400 mètres.

Chaque militaire du groupe doit passer la piste d'obstacles dans l'ordre suivant:

1. Courir jusqu'à le premier obstacle – une caisse avec munitions, tirer la corde avec la caisse (24 kg) sur la hauteur de 5 m, abaisser sur la position initiale en remuant les mains.
2. En utilisant le descendeur en huit – descendre par la rampe sur la profondeur de 5 mètres au minimum.
3. Courir jusqu'au troisième obstacle et franchir une coupure humide (torrent) de 2-3 m de largeur par les pierres.
4. Courir jusqu'au quatrième obstacle et aller par un rondin suspendu (longueur > 5 m, diamètre – 20-30 cm).
5. Passer par un pont détruit (largeur – 0.5, longueur > 3 mètres).
6. Arriver vers l'obstacle «montée».
7. Escaler sur un flanc de couteau (inclinaison 30-35 degrés) de longueur 40-45 mètres (on peut utiliser la rampe de jury) et toucher le point de contrôle situé sur un rocher.

8. Effectuer la descente vite par la pente de 40-45 m (d'inclinaison de 30-35 degrés) avec l'assurage à nœud de blocage (sur l'itinéraire de la montée). Franchir un passage restreint de longueur 5 m et de hauteur < 0.5 m par n'importe quelle méthode.
9. Monter par la rampe verticale sur une hauteur de plus de 3 mètres (en utilisant un bloqueur «jumar»).
10. Sur un passage suspendu (longueur – 30-40 m, hauteur 5-7 m) traverser la rive par la corde et arriver vers la ligne de lancement des grenades.
11. Le lancement des grenades dans les tranchées (largeur – 1-2 m, longueur – 2-4 m) équipées sur une pente (30-45 degrés). La distance jusqu'à la tranchée 20-25 m, les grenades: F-1 (600 g) sont sur la position de lancement. Chaque militaire lance une grenade de la position ou avec élan. Si la grenade tombe derrière la tranchée et puis roule dans la tranchée, la cible est considérée atteinte.
12. Après le lancement des grenades chaque militaire monte une raide pente herbue (40-45 degrés) de longueur 25-30 mètres et arrive vers la ligne d'arrivée.
4. TIR EN GROUPE

Le tir est conduit sur un flanc de couteau de longueur de 600 mètres au minimum et la montée de 45 degrés au minimum.

MITRAEUSE LEGERE ET SILHOUETTE PORTRAIT
OBSERVATEUR : SILHOUETTE DE TETE
GROUPE EN ATTAQUE (TROIS SILHOUETTES D'HOMME DEBOUT)
GROUPE EN EMBUSCADE (DEUX SILHOUETTES) – EQUIPE DE MITRAILLEUSE ET SILHOUETTE PORTRAIT
MITRAILLEUSE
SILHOUETTE DE TORSE ET PORTRAIT
TIREUR: SILHOUETTE DE TETE

5. PASSAGE D'UN COURS D'EAU PAR UN RONDIN

Le passage est organisé à travers une rivière de largeur de 6 mètres et le courant de 10 m/s.
1. Le groupe organise un passage d'un cours d'eau par un rondin:
– les membres du groupe accrochent 3 cordes principales au bout du rondin
– forme un point d'appui à pierres
– installe le masse du rondin dans ce point en utilisant les cordes, le jette contre l'autre rive

2. L'équipe traverse sur l'autre rive l'un après l'autre par l'ordre assigné par le commandant.
6. PASSAGE D'UN COURS D'EAU SUSPENDU
Le passage est organisé à travers une rivière de largeur de 6 mètres et le courant de 10 m/s.

1. Le groupe organise un passage d'un cours d'eau suspendu
– on franchit la rivière
– accroche deux cordes à un point d'appui
– tend les deux cordes par un système de camouflage
– personnel franchit la rivière
2. Après le franchissement tout l'équipement est rassemblé.

8. FRANCHISSEMENT D'UNE ZONE DE GLACE

Le franchissement est conduit sur un flanc de couteau de longueur de 100 mètres au minimum et la montée d'environ 60 degrés. Le groupe organise le franchissement d'une zone de glace:

– la première cordée ouvre l'itinéraire sur une zone
– l'itinéraire est suivi par le groupe
– la dernière cordée rassemble l'équipement

10. MOUVEMENT A LA BOUSSOLE

Organisé sur la pente combinée de surface total 5 km carrés.
Après l'obtention de la mission le groupe avance vers la zone de reconnaissance en passant 5 points de contrôle.
7. FRANCHISSEMENT D'UNE ZONE ROCHEUSE
Le franchissement est conduit sur un flanc de couteau de longueur de 60 mètres au minimum et la montée de 45 degrés au minimum.

Le groupe organise le franchissement d'une zone rocheuse:
– la première cordée ouvre l'itinéraire sur une zone rocheuse
– l'itinéraire est suivi par le groupe
– la dernière cordée rassemble l'équipement


9. DESCENTE ET UNE MARCHE FORCEE

Le groupe au grand complet effectue le débarquement après le posé de l'hélicoptère Mi-8, arrive vers le point de rassemblement qui est 500 m du point de débarquement.





11. TRANSPORTATION D'UN BLESSE

Organisée sur la pente combinée (distance – plus de 2000 mètres avec l'inclinaison plus de 30 degrés).
Dans la zone de départ le groupe prépare l'un des participants à la transportation sur la pente combinée avec l'utilisation du matériel de montagne.

12. FRANCHISSEMENT D'UNE ZONE DE GLACE
Organisée sur la pente de glace (distance – plus de 100 mètres avec l'inclinaison plus de 60 degrés).
1. La descente des militaires est effectuée avec l'utilisation de l'assurage par un nœud de blocage.
2. Le dernier militaire organise le système de l'autoextraction de la tarière à glace et descend par une double corde avec un nœud de blocage avec l'arrachement des cordes.

13. MARCHE FORCEE AVEC L'ARMEMENT ET MATERIEL SUR LA ROUTE ASSIGNEE
Organisée sur la pente combinée (distance – 20 km la différence d'altitude totale de 2200 m) route de complexité moyenne: clairière Azaou – «Base de glacière» – «Priyout-1» (hauteur – 4200 mètres).

14. ASCENSION DE L'ELBRUS
Les groupes vont sur la route classique (en provenance du sud) vers le sommet d'ouest d'Elbrous (5642 m).
L'ascension est effectuée en groupe, la distance entre le dirigeant et le serre-file est 150 mètres au maximum (sur les secteurs de la vision directe).

RESULTATS
Les triomphateurs et les meilleurs sont définis par la décision du jury selon le meilleur temps de la compétition avec la composition d'une table de rating et l'élaboration d'un protocole sur les résultats du concours.
La compétition parmi les équipages des Jeux militaires internationaux-2016
Les meilleurs moments du concours "Cercle d'Elbrous"